Lachenaud - Accueil

■ Charte de Développement Durable de l’Association Jean Lachenaud :

■ Préambule

La « Charte développement durable » de l’Association Jean LACHENAUD et de ses établissements est l’expression d’une démarche volontaire de progrès incitant ces derniers à mettre en œuvre les Stratégies de développement durable dans le cadre de la Charte de l’environnement, inscrite dans la Constitution le 28 février 2005.

L’Association a un rôle d’exemplarité, d’impulsion et de promotion de valeurs dont le développement durable est une composante essentielle, permettant la protection et la valorisation de l’environnement, le développement économique et le progrès social.

Les engagements « développement durable » de l’Association et de ses établissements sont un aspect de la qualité du service dont ils ont la mission, de leur implication dans les Stratégies de développement durable et de leur responsabilité vis-à-vis des générations actuelles et futures.

À cette fin, les établissements s’engagent à intégrer ces principes dans leur propre stratégie, leur management et leurs relations avec l’ensemble des parties prenantes notamment les tutelles, le personnel, les patients, les résidents, les territoires d’accueil, le public.

■ Les principes

L’engagement, qui va au-delà des exigences légales, est porté par la direction, développé et partagé avec l’ensemble des acteurs en interne. Il est décliné par des approches de qualité et d’amélioration continues dans les systèmes de management et d’évaluation des performances.

Les établissements engagent une concertation interne afin de mieux connaître les attentes et propositions et de favoriser leur contribution au développement durable.

La motivation interne repose sur l’implication de chacun dans l’élaboration de la stratégie et des plans d’actions ainsi que sur la cohérence entre le management et les objectifs de l’établissement en matière de développement durable. Elle se concrétise notamment dans les formations et les procédures de gestion des projets, et implique la mise en place de processus de dialogue et de mobilisation.

La gestion responsable ou « l’éco-responsabilité » des activités est déclinée par l’établissement dans ses procédures en s’appuyant sur des référentiels reconnus.

L’établissement participe aux processus d’échanges de bonnes pratiques en matière de développement durable.

■ Les engagements

Les établissements s’engagent à :

  • Mener une réflexion stratégique de développement durable permettant d’identifier les enjeux, de les partager et de définir leurs objectifs.
  • Traduire cette réflexion dans leur politique, leurs projets, leur management et leur façon de rendre compte, en impliquant le personnel et les différentes parties prenantes et intéressées ;
  • Élaborer un document stratégique de développement durable, reprenant ces engagements et le diffuser largement en interne comme en externe (sous la forme d’une charte d’engagements développement durable);
  • Rendre compte des conséquences sociales et environnementales de leurs activités.